Ministère de l'Environnement de la
Pêche et du Développement Durable

Le MEPDD : A la rencontre de la réalité

Le Ministre de l’Environnement, de la Pêche et du Développement Durable, Mahamat Ahmat Lazina accompagné de ses plus proches collaborateurs a visité les directions, les projets de son département mais aussi le chantier du ministère en construction dont les travaux n’évoluent pas depuis plus de 3 ans. C’était le 18 mai 2021.

Cette visite a conduit le Chef du Département de l’Environnement, de la Pêche et du Développement Durable tour à tour, à la direction des forets, des faunes et des aires protégées, au commandement de la garde forestière et faunique, à la direction de la pêche où est logé le projet AMCC+ et enfin sur le site du ministère en construction.

Dans toutes ces directions et services sillonnés, le constat reste le même. « Nous travaillons dans les conditions difficiles. Une situation qui démotive beaucoup de nos collègues qui refusent de venir au travail. Nous espérons qu’avec cette visite de notre ministère, il y aura un changement », lance un agent à la direction de la forêt.

La situation est déplorable sur le terrain, car le personnel travail dans des conditions déplorables. Le manque de moyens de travail (informatique), de moyens roulants, des bureaux et bâtiments complètement délabrés sont les difficultés auxquelles font face les agents de ce ministère.

L’agence nationale de la grande muraille verte du Tchad sensé disposé des moyens qu’il faut pour bien mener ses activités afin d’atteindre les objectifs fixés n’a pas été épargné des difficultés : « Nous rencontrons trop de difficultés sur le terrain, mais cela ne nous empêche pas de travailler. Depuis 10 ans, nous n’avons pas payé notre contrepartie qui s’élève à 50 millions de FCFA à l’agence panafricaine de la muraille verte », indique Ahmat Mahamat Haggar, Directeur Général de la Grande Muraille Verte.

Edouard Takadji (APRP/MEPDD)